Etude du Vietnamien Index du Forum
Etude du Vietnamien

 
Etude du Vietnamien Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: les dragons ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Etude du Vietnamien Index du Forum -> Etude du vietnamien -> Mythes, contes, légendes, littérature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Anny
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 180
Pays: fr

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 18:41 (2007)    Sujet du message: les dragons Répondre en citant

Symbole de vie et de puissance en Chine, protecteur en Indonésie, gardien des sabres au Japon, maléfique et ravisseur de princesses occidentales au Moyen Âge… Le dragon est une créature fantastique.

Dans la tradition européenne (mythologie grecque, celtique et nordique), il s'agit d'une créature ailée et soufflant le feu, dont le corps écailleux fait penser à une appartenance au monde des reptiles. Il a donné son nom au dragon de Komodo. Toutefois, c'est un non-sens que de classer une créature fantastique dans une taxinomie du règne animal. Cela signifierait de facto que des dragons réels ont été vus, voire étudiés au cours de l'Histoire…


En outre, la catégorie des reptiles est elle-même sujette à caution du point de vue scientifique, incluant ou non les oiseaux en raison de considérations morphologiques.


Le terme dragon désigne également des créatures similaires d'autres cultures, comme les ryu japonais ou les dragons chinois.





Devant la violence véhiculée au niveau symbolique en Occident (puisque les faits à charge ainsi que certains protagonistes sont fictifs jusqu'à preuve du contraire), et la vénération de ces créatures en tant que porteurs de lumière et de sagesse en Orient (les dragons luong et ryu font partie du tembu pour protéger l'enseignement de Bouddha, le Dharma), il est compréhensible de rester perplexe. De cette perplexité (un véritable conflit cognitif) pourrait découler :

un effet de mode visant à expliquer le pourquoi de l'universalité d'un tel symbole.
une explication psychologique représentant les luttes intérieures des différentes facettes de la psyché humaine.
Autour du mystère se sont construits deux mouvements de fans des Dragons cités ici à titre de curiosité :


La draconologie, une sorte d'étude anatomique raisonnée et comparée des Dragons : "Si les Dragons existaient, comment seraient-ils structurés afin de respecter les lois de l'évolution naturelle ?"
La magie draconique, une sorte de shamanisme totémique tournant autour des dragons.

Apparence et symbolique
Animal fabuleux, héros maléfique ou bienfaisant de nombreux récits et légendes, objet de culte, de terreur sacrée ou de lutte acharnée, le dragon a marqué de son empreinte presque toutes les civilisations. Le dragon est formé d'un corps ressemblant à un crocodile, mais plus souvent à un reptile ; ensuite viennent des ailes et des griffes. En se basant sur les écritures hébraïques, le serpent est le symbole du Mal (voir Diable, Satan) ; les ailes sont un symbole de puissance et d'influence puisque le mot chaldéen désignant la puissance (Abir) est très proche de celui désignant une aile (Aber). Les griffes donnent une information sur le côté animal, bestial de la créature.


Il est à noter que paradoxalement:
- les dragons orientaux ont soit trois griffes, soit cinq griffes pour une patte. En Chine, les dragons impériaux ont cinq griffes, et les subalternes trois. Au Japon, c'est l'inverse. Il existe à ce sujet une amusante polémique sur le nombre de griffes relativement à l'éloignement de l'un de ces deux pays.
- les Sarafim : Cette classe d'anges référencée en Kabbale a donné le nom au choeur des séraphins, représentés par des enfants ailés, à l'instar des chérubins. La représentation infantile de ces derniers est due, semble-t-il, à une erreur de traduction de kerubim. Or linguistiquement parlant, et selon VIRYA, SARAF signifierait au choix Brasier, Enduire de résine ou Dragon. Les Sarafim auraient le pouvoir de purifier et bonifier toutes choses par un Feu spécial, qui pourrait bien être celui contenu dans les Perles de Feu de leurs homologues chinois.


Il est symboliquement relié aux éléments (les quatre éléments de la tradition occidentale, mais uniquement aux éléments des directions Est (Chine, ennemi du Phénix) et Ouest (Japon) de la tradition orientale :


par son caractère reptilien, le dragon appartient à la terre, et il vit souvent dans grottes et cavernes,
mais il est souvent décrit dans un habitat plus aquatique, fleuves ou mers, voire de gros nuages d'orage,
presque toujours pourvu d'ailes, il appartient aussi au monde aérien,
quant au fait que, le plus souvent, il crache du feu, comment s'en étonner, lorsqu'on a pu voir des fleuves de lave incandescente, filmés par Haroun Tazieff, par exemple, dévalant une pente dans la nuit, et évoquant indiscutablement les contorsions d'un dragon furieux !
Les dragons sont des créatures magiques d'une formidable puissance. Presque toujours dotés de parole, ils peuvent être de très puissants magiciens, prendre figure humaine, séduire les humains par le son de leur voix… Ils sont parfois considérés comme étant d'une espèce supérieure (et antérieure) à toutes les autres créatures mythologiques et à l'Homme.

Dans les légendes de l'Inde et de tout le Sud-Est asiatique, des dragons à tête humaine surmontée d'un capuchon à tête de cobra, les Nâgas, sont les habitants du domaine souterrain où ils gardent jalousement les trésors de la Terre. Ils ont pour ennemis naturels des vautours mythiques appelés Garudas, dragons aériens opposés aux Nâgas, dragons des eaux et de la terre. Mais Nâga et Garuda ne sont en fait que deux incarnations de Vishnou, les deux aspects de la substance divine, en qui ils se réconcilient.

Et ce n'est pas un hasard si le Dragon est tant vénéré en Chine, pays du Tao ou voie du milieu. Céleste et chtonien, gardien des eaux, crachant le feu, à la fois Yin et Yang, le Dragon chinois réunit les principes opposés de l'univers : le feu et l'eau , le ciel et la terre.
--------------------------------------------------
Les neuf parties du dragon chinois
On dit que les dragons sont faits de différents animaux de la terre:

Tête: Chameau
Ecailles : Poisson Carpe 117 écailles au total- 81 yang, le bon côté, et 36 yin le mauvais.
Cornes: Cerf géant
Yeux: lièvre
Oreilles: Taureau
Cou : Serpent
Ventre: Palourde
Pattes: Tigre
Griffes: Aigle


_________________
một điều nhịn là chín điều lành
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 18:41 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
kléa
Elève

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2007
Messages: 59
Pays: fr

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 20:51 (2007)    Sujet du message: les dragons Répondre en citant

c'est passionnant! merci madame l'admin
Revenir en haut
caribou
Elève

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2007
Messages: 44

MessagePosté le: Dim 2 Déc - 19:28 (2007)    Sujet du message: images Répondre en citant

Revenir en haut
kléa
Elève

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2007
Messages: 59
Pays: fr

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 09:27 (2007)    Sujet du message: les dragons Répondre en citant

belle image caribou Smile
Revenir en haut
hoalan
Instituteur(trice)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 183
Localisation: bourgogne
Emploi: ASV
Signe Chinois: 兔 Lapin

MessagePosté le: Mar 4 Déc - 19:04 (2007)    Sujet du message: les dragons Répondre en citant

je pense qu'on peut largement alimenter ce post
_________________
Nợ tình chưa trả cho ai,
Khối tình mang xuống tuyền đài chưa tan
Revenir en haut
caribou
Elève

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2007
Messages: 44

MessagePosté le: Dim 9 Déc - 13:00 (2007)    Sujet du message: les dragons Répondre en citant



Le dragon Chinois (龍 ; pinyin : long) est une créature fantastique. Longtemps un symbole puissant de pouvoir favorable dans le folklore et l’art chinois, c’est la personnification du concept du yang et associé avec le climat et l’eau comme celui qui apporte la pluie.

Légende de l’Empereur jaune

La légende indique que c’est Huang Di (Empereur jaune) utilisa un serpent pour son blason. Chaque fois qu’il conquit une nouvelle tribu il ajoutait l’emblème de son ennemi au sien. Huang Di fut immortalisé en un dragon qui parait comme son blason. Ce qui explique pour le dragon chinois a le corp d’un serpent ; les écailles et la queue d’un poisson ; les bois d’un cerf ; la face d’un qilin (une créature mythique genre daim avec du feu partout sur son corp) ; et deux paires des serres des aigles ; et les yeux d’un démon. Ils volent dans le ciel au milieu des nuages. Presque toutes les images des dragons chinois les représentent jouant avec une perle de feu. On suppose que c’est cette dernière qui leur donne leur pouvoir et leur permet de monter au paradis.

Aussi, comme les Chinois considèrent Huang Di comme leur ancêtre, ils se réfèrent à eux même quelquefois comme “les descendants des dragons”.

Légende de la carpe


Une autre légende dit que les carpes capable de sauter au-dessus de la porte de dragon deviendront des dragons. Plusieurs chute d’eau et cascades en Chine sont considérées comme les endroits des portes de dragon. Cette légende est une allégorie de la conduite et des efforts pour surmonter les obstacles.

Les orteils de dragon

Les dragons impériaux chinois ont cinq orteils à chaque pied ; les dragons coréens et indonésiens en ont quatre et les japonais trois. Pour expliquer ce phénomène la légende chinoise précise que bien que les dragons sont chinois à l’origine le plus loin qu’ils allaient ils perdaient leurs orteils et pour expliquer qu’ils n’existent que dans ces pays s’ils avaient été plus loin ils n’auraient plus eu d’orteil. La légende japonaise est inverse que les dragons sont d’abord apparu là et qu’ils eurent plus d’orteils au fur et à mesure qu’ils s’éloignaient t que plus loin ils auraient eu trop de doigts pour marcher correctement. En Corée et en Indonésie les deux explications s’appliquent en fonction de la direction où voyage le dragon.

Une autre interpretation : en fonction de plusieurs sources les dragons chinois avaient quatre orteils - mais le dragon impérial en avait cinq. C’était une infraction majeure pour un autre que l’empereur d’utiliser le symbole du dragon à cinq serres.

Le nombre neuf


Le nombre neuf est considéré chanceux en Chine et les dragons chinois y sont souvent connectés. Par exemple un dragon chinois est normalement décrit en termes de neuf attributs et habituellement à 117 écailles - 81 (9x9) mâle et 36 (9x4) femelle.

Zodiaque chinois


Le dragon est l’un des 12 animaux du zodiaque chinois qui sont utilisés pour désigné l’année dans le calendrier chinois. Il est supposé que chaque animal est associé avec certains traits de la personnalité.

Symbole de l’empereur


Le dragon fut un symbole pour l’empereur dans plusieurs dynasties chinoises. Pendant la fin de la dynastie Qing le dragon fut même adopté comme le drapeau national. C’était une infraction punie de mort pour les manants (gens ordinaire) de porter des vétêments avec le symbole du dragon.

Le dragon est la manifestation de la puissance impériale, emblème de l’Empeureur et symbole des fonctions royales. Il représente l’Empeuruer, tandis que le Phénix est symbole de l’impératice.

Contrôle des mers : Les dragons sont considérés comme ceux qui ordonnent sur les mers. Ils peuvent se montrer en tornade ou en typhons au-dessus de l’eau.

Maître des éléments


Les dragons gouvernent les mers et les océans. Ils peuvent se montrer en tornade ou en typhons. Gardiens des eaux, ils sont plutôt bienfaisants, mais ils peuvent être maladroits, se tromper de tâche, s'endormir, voire s'enivrer, et c'est alors la catastrophe : le fleuve déborde, la tempête ravage les côtes, ou bien, au contraire, les sources tarissent, la sécheresse menace. Il faut alors les rappeler à l'ordre, ou même les punir : si la pluie tarde trop malgré les prières, on sort la statue du dragon hors de son temple pour l'exposer au grand soleil : car il est bien connu que les Dragons n'aiment pas trop le soleil…

De nombreux dragons hantent le ciel de la Chine. Certains poursuivent inlassablement le Soleil et la Lune, provoquant les éclipses. (Il est intéressant de noter qu'astronomiquement, la tête et la queue de la constellation du dragon sont les nœuds de la lune, les points où ont lieu les éclipses). Un grand dragon de feu conditionne de ses humeurs la vie : il ouvre les yeux et c'est le jour, il les ferme et c'est la nuit. Son souffle provoque les tempêtes. Le tonnerre est une manifestation de sa colère, ou de ses combats avec d'autres dragons.

Ils jouent également un rôle essentiel dans l'agriculture et représentent le cycle de la végétation, figurés par l'hexagramme K'ien, principe du ciel et de la création, dont les 6 traits pleins représentent les 6 étapes de la manifestation de la vie végétale :

* La première est le "dragon invisible", à l'image de la semence enterrée, le pouvoir de la création non encore exprimée.
* La deuxième est le "dragon des champs", à l'image du germe qui croît, mais n'est pas encore visible.
* La troisième se nomme "dragon visible", et symbolise le germe apparaissant hors de terre.
* La quatrième est le "dragon bondissant" : la plante croît et donne ses fruits.
* La cinquième est dite "dragon volant", à l'image des graines et pollen qui essaiment.
* La sixième enfin est le "dragon planant", c'est l'esprit qui ordonne le tout, le roi-dragon céleste.

On retrouve cette association du dragon avec l'élément eau et le cycle végétal dans le festival des bateaux dragons, qui se déroule sur les lacs et cours d'eau de certaines provinces chinoises en souvenir du suicide en 290 avant J.-C. du poète Qu Yuan, désespéré de ce que ses talents ne soient pas reconnus par le roi. Cette cérémonie-souvenir est également liée au temps du repiquage des pousses vertes du riz, qui a lieu à la même époque, après les grandes pluies de printemps.

Neuf types classiques

* Tianlong, le dragon céleste
* Shenlong, le dragon spirituel
* Futs-Lung, le dragon des trésors cachés
* Dilong, le dragon souterrain
* Yinglong (應龍), le dragon ailé
* Qiulong (虯龍), le dragon cornu
* Panlong (蟠龍), le dragon enroulé : habite les eaux
* Huanglong (黃龍), le dragon jaune, qui émergea de la rivière Luo pour montrer à Fuxi les éléments de l’écriture roi dragon.

Le premier dragon chinois

Le plus ancien objet archéologique représentant un dragon a été découvert en 2005 dans une tombe nobiliaire de la zone palatiale de Erlitou (二里头) au Henan, site supposé de la capitale des Xia. Son âge a été estimé à 3700 ans ; il est composé de quelque 2000 pièces de turquoise. D'autres objets anciens en forme de dragon ont été retrouvés sur le territoire actuel de la Chine populaire, mais dans des régions excentrées.


Source : wikipédia
Revenir en haut
hoalan
Instituteur(trice)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 183
Localisation: bourgogne
Emploi: ASV
Signe Chinois: 兔 Lapin

MessagePosté le: Dim 9 Déc - 20:05 (2007)    Sujet du message: les dragons Répondre en citant

merci bien madame caribou! Smile
_________________
Nợ tình chưa trả cho ai,
Khối tình mang xuống tuyền đài chưa tan
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:19 (2016)    Sujet du message: les dragons

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Etude du Vietnamien Index du Forum -> Etude du vietnamien -> Mythes, contes, légendes, littérature Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com